A propos

Bienvenue sur ce blog d’Urbanographie
C’est un espace de réflexions personnelles et d’exposition sur l’urbanisme, d’analyse et de proposition pour des villes, des territoires, des espaces de vie améliorés et en l’occurence plus écologiques. Mais c’est autant un blog d’analyse que de vulgarisation du fait urbain, et aussi de contemplation de la ville en tant qu’écosystème humain, fourmillière, labyrinthe en perpétuelle évolution, parfois angoissant, parfois étonnant, fascinant.
Observation et analyse critique de la ville et des espaces aménagés. Regards sur la ville et l’architecture, sur l’espace vécu, les modes de vie et l’empreinte globale de l’urbanisation sur le monde. Je partage ici mon analyse personnelle du détail et du global, et un accent est mis sur la mise en perspective des choses, notamment vis à vis de certaines idées reçues. Des propositions pour améliorer nos espaces de vie, le monde et notre quotidien.
Mais aussi, j’y expose mes photographies, pour sublimer le monde et faire jaillir de la banalité, l’éclat de la beauté du quotidien. J’y évoque aussi des questions de ressentis, de subtilité de notre rapport à l’espace, … car parfois le « Grand » se situe dans le « Petit » … Le diable est dans le détail.

C’est donc un blog d’opinion, mais surtout avec un objectif de vulgarisation et de partage (si si, hésitez pas à commenter et à débattre! C’est la base de toute construction collective!), d’élargissement des visions peut-être courantes sur la ville, de mise à plat des problèmes de manière plus claire, regarder au-delà des banalités et simplismes, pour mieux avancer.
Sans idées préconçues, remettons tout à plat : urbanisme, architecture, anthropologie, sciences (climat, écologie…) et économie (bon pas en détails c’est pas le but..), ainsi que …expériences personnelles de chacun ! Et voyons là où ca coince. Et où on peut aller.

(Si des données paraissent inexactes, n’hésitez pas à le signaler et en discuter en commentaires.)


Au menu :

  • Revue de presse
  • Urbanisme : formes d’hier et d’aujourd’hui, analyse des idées et territoires, écologie …
  • GoogleEarth Tours : comprendre le monde vu de l’espace
  • Architecture : exemples intéressants, point de vue d’un explorateur-habitant
  • Gallerie photo

Thèmes abordés:

Villes du monde, modes de vie, espace vécu
Urbanisation et étalement urbain, les banlieues, périurbanisation, déplacements, écologie
Lieux d’intérêts, projets, lieux insolites, uniques, polémiques, grands projets, etc.
Urbanisme aux USA, un modèle extrème de l’urbanisme occidental
Architecture : le beau, le moche, la mode contemporaine, les exemples à faire plus, à faire moins, les pépites rares, les autres pays, les idées dans l’Art, BD, ciné …
Les gratte-ciels : perceptions, débats
etc …


A propos de l’auteur :

Géographe-Urbaniste de formation, Urbanographe-analyste de passion.
Autoproclamé citoyen-reporter, photographe, vulgarisateur et …blogueur amateur. Ayant vécu dans plusieurs villes, un peu voyagé, j’ai encore beaucoup à apprendre, mais déjà beaucoup à partager. Inspiré par les images du monde autant que par mon vécu, j’ai beaucoup appris en naviguant longuement sur les photos aériennes de notre civilisation, en suivant l’évolution des réflexions sur l’urbanisme et l’environnement au sens large. Je crois que la participation citoyenne tout autant que la gouvernance professionnelle, passent par une mise au clair des idées et des problèmes au-delà des dogmes, par la réfléxion, la logique, la mise en perspective, le détail, le débat, en gardant à l’esprit que la recherche de la vérité doit précéder la recherche du mieux.

La différence invisible, par Mademoiselle Caroline. Delcourt/Mirages, 2016

(et pourtant … Napoléon a pas mal de sang sur les mains … les cartographes, non. Le monde est ainsi fait..)


Introduction

La mission de ce site est de parler de la Ville et la montrer sous un angle que j’espère original sinon intéressant.
Dévoiler la beauté, sublimer nos espaces de vie.
Comprendre les espaces vécus, les modes de vie et toutes leurs implications.
Développer une analyse critique (..mais attention, au sens analytique et non uniquement moral, ainsi que trop souvent on confond les deux… )
Discuter des projets passés, récents, en cours. Essayer, notamment, d’avoir un début de recul sur les dernières tendances urbaines de ce début de XXIème siècle, les dernières réalisations « durables » et autres opérations.
Dépasser les idées reçues. Notamment sur le « développement durable ».
Discuter des idées de ce qui pourrait être intéressant de faire plus, et ce qu’il faudrait faire moins. Avec, toujours, comme objectif l’écologie et le bien-être quotidien. Tenter de remettre de la « taille humaine », mais sans verser dans un excès ou dans l’autre.
Et surtout, documenter, toujours, comprendre les villes, espaces sans fin, accessibles aujourd’hui grâce à internet, mais aussi largement à travers l’expérience du vécu. Notamment l’Europe et les USA, cette comparaison étant très enrichissante en ce qu’ils ont développé un modèle d’extension urbaine similaire à nous mais poussé à l’extrème, avec une évolutivité plus élevée, et malgré tout, de fortes différences. Et on dit souvent que l’Amérique est un futur déformé de l’Europe …
Essayer de voir à quoi ressemble vraiment le monde, l’urbanisation de la planète mise en perspective, littéralement, vue de haut. Et ce que ca pose comme questions.
Voir la beauté du monde vu de haut, aussi, ville ou nature, et voir des choses étonnantes.
Montrer le positif et le négatif de la ville et de nos civilisations, en somme, au-delà des dogmes et des stéréotypes.
Ce blog a aussi un but de contemplation, de la beauté (au sens large) parfois cachée, du monde à travers l’oeuvre humaine, notamment, mais contemplation au sens poétique et … méditatif du terme, dans le sens de ressentir. Prendre le temps de prendre en compte la « sensibilité », dans le quotidien.

D’ailleurs, le décor est toujours au second plan au cinéma, où l’émotion humaine est au premier. Le contexte physique, notre environnement, c’est beaucoup de visuel mais pas seulement. Ca fait aussi partie d’un tout, une « sensation spatiale » impalpable, indicible, mais qui, des études l’ont montré récemment, joue directement sur notre ressenti, notre bien-être. Formes, couleurs, matières, mensurations, sans parler d’ambiances, d’ atmosphères … couches invisibles qui viennent parachever cette sensation spatiale. Le décor, le paysage, notre environnement, l’espace, le milieu, milles lieux qui font la scène trop souvent négligée du théâtre de notre vie.

Ce n’est donc pas un ènième blog d’écologie urbaine enrichie en chlorophylle, qui plaide phrase après phrase pour plus de nature en ville et moins de capitalisme … Ceux-ci sont déjà nombreux et ont le mérite de militer pour un/des mondes meilleurs tels qu’on peut se les imaginer. Je leur laisse cette mission. Ce n’est pas la mienne.
La mienne est plus subtile. Prendre en compte la complexité du réel, avec un souçi, en premier lieu, d’objectivité (oui, « objectivité » mais … subjectivité personnelle aussi … as always), mais disons, un souçi de positivisme, plutôt que de verser dans le « yakafokon ». Il y a un lieu pour tout, et à chacun sa mission.
Et d’ailleurs à ce propos, plutôt que de se tirer dans les pattes comme souvent quand on tient des discours différents, utilisons au contraire nos différences … comme des complémentarités ! Eh oui, l’union fait la force. Bref, trève de petites grandes paroles, au boulot.

C’est ainsi, en dehors de tout partis pris et de considérations de confort personnel ou instinctives (jugement de valeur en fonction : du meilleur pour mes enfants à moi, meilleur rapport qualité/prix etc.) que je parlerai des villes, car qu’on le veuille ou non, elles sont là et de plus en plus. Et plus prosaïquement, parce que c’est ce que je connais. Pour le meilleur et pour le pire, c’est chez nous.